10 musées et curiosités incontournables de Marrakech

Et à 2 pas du Riad !

Place des Epices

Médina

2 minutes de marche

Le derb (ruelle) où se situe le Riad Bab 54 débouche sur cette charmante petite place. 

 

Restaurants, cafés, vendeurs de chapeaux, paniers, d'épices... voilà ce que vous pourrez trouver sur la Place des Epices !

Vous êtes perdus dans la médina, demandez cette place et vous arriverez à la maison !

Place Jemaâ El Fna

Médina

7 minutes de marche

Classée au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Unesco, c'est le centre névralgique de Marrakech et de sa médina.

 

Scène de théâtre permanente, la place Jemaa-el-Fna a de quoi fasciner, de jour comme de nuit. Conteurs, diseuses de bonne aventure, charmeurs de serpents, musiciens, restaurants ambulants, c'est un régal pour les yeux, le nez et les oreilles !

 

Toutes les promenades dans la médina débutent et finissent ici.

Les terrasses des cafés situés autour offrent des superbes points de vue sur la place Jemaa-el-Fna, particulièrement au coucher du soleil.

Souks

Médina

2 minutes de marche

Entre la place Jemaa-el-Fna et la médersa Ben-Youssef, les souks sont l'une des attractions les plus fascinantes de Marrakech.

 

Disposés par métiers et spécialités (teinturiers, vaniers, babouches...), ils regorgent d'objets de toutes sortes et leur agencement, apparemment chaotique, est particulièrement soigné et photogénique.

 

Depuis l'instauration d'une brigade touristique, il n'y a plus aucun danger à s'aventurer dans les souks. Si, un seul : craquer pour les merveilles que l'on peut y dénicher... Et préparez vous à marchander, car telle est la règle ! 

Médersa Ben Youssef

Médina

5 minutes de marche

La médersa Ben-Youssef est située à 5 mn du riad.

 

Cette école coranique pouvait accueillir jusqu'à 900 élèves. Edifiée au XVIe siécle, elle constitue un merveilleux exemple de l'architecture arabo-andalouse à son apogée. Sols, plafonds, soubassements, colonnes : tout est précieux et raffiné. 

Musée de Marrakech

Médina

7 minutes de marche

Le musée de Marrakech est installé dans le palais Dar M'Nehbi, l'un des plus beaux de la fin du XIXe siècle. Une visite au musée de Marrakech permet de découvir à quoi ressemblait un palais du siècle passé.

 

Ne manquez pas sa grande cour agrémentée de fontaines, de niches, d'alcôves et d'arches, les superbes murs en tadelakt et recouverts de zelliges.

Koutoubia

Médina

10 minutes de marche

Palais El Badi

Médina

15 minutes de marche

Le palais El-Badi fut érigé à la fin du XVIe siècle pour les réceptions du Saadien Ahmed el-Mansour.

 

Aujourd'hui, il ne reste plus grand-chose du faste d'antan.

Le minbar de la mosquée-cathédrale, oeuvre de maîtres ébénistes de Cordoue, mérite le détour. Chef-d'oeuvre de l'art arabo-andalou, il servait de chaire à prêcher dans la mosquée de la Koutoubia.

Sinon, depuis les terrasses du palais El-Badi, on jouit d'une belle vue sur la ville et l'on peut appercevoir les nids de cigognes en saison. 

Maison de la Photographie

Médina

9 minutes de marche

Cette collection privée, rassemblée par Patrick Manac’h et Hamid Mergani, contient environ 3500 photographies, dont un important ensemble de plaques de verre, sur la période de 1870 à 1950.

Elle illustre l’histoire, la culture, l’ethnologie, la vie quotidienne, le peuple de ce passionnant pays.

Palais Bahia

Médina

15 minutes de marche

Construit vers 1880, le palais de la Bahia était la demeure du vizir Ba Ahmed, l'homme fort du Maroc de 1894 à 1900.

 

Véritable chef-d'oeuvre de l'architecture marocaine, le palais de la Bahia est constitué d'un ensemble de maisons hétéroclites, mais superbement décorées, débouchant sur des patios fleuris. 

Jardin Majorelle

Guéliz

20 à 30 minutes en taxi

Magnifique jardin créé par le peintre Jacques Majorelle qui vécut à Marrakech à partir de 1924. En 1980, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé le rachètent.

 

On y trouve des cactus, bougainvilliers, bambouseraies ainsi que des plantes venues des cinq continents. Coloré et plein de fraîcheur, le jardin Majorelle regorge de poésie.

 

L'atelier du peintre, peint d'un bleu-mauve vif (bleu dit "Majorelle"), contraste avec les couleurs de la végétation. Il abrite aujourd'hui un petit musée.